Le Concept

Les professionnels de la sécurité publique issus d’unités de la gendarmerie, de la police, de l’armée et des transports sont confrontés quotidiennement à la réalité sur le terrain. Puisant dans les arts martiaux traditionnels et les sports de combat, ils ont élaboré une méthode professionnelle dynamique de défense et d’intervention : la Stratégie et Maîtrise d’Adversaires (SMA).

Devant la nécessité de faire face à l’insécurité, ils ont décidé de faire bénéficier le public de leur expérience. Développée et perfectionnée en tant que discipline sportive, la SMA permet une préparation psychique et physico-technique du pratiquant.

Elle trouve son fondement dans la légalité (circonspection des notions de droit commun), dans la sécurité (précaution de règles sécuritaires) et l’éthique (respect des valeurs républicaines).

La Stratégie et Maîtrise d’Adversaires est reconnue comme une discipline sportive qui possède un enseignement initial, un enseignement de maîtrise et un enseignement d’expertise. La conception contemporaine de la discipline SMA permet à l’apprenant de détenir les outils techniques efficaces et fonctionnels dans le cadre d’une situation de danger au regard des notions de droit commun.

Plurivalente, elle contient un enseignement à base de percussions, moyens de contrôle, travail au sol, et se particularise en outre par l’utilisation d’armes défensives dont les caractéristiques sont déterminées : art. 9 du R.I. Elle fait aussi une large place au développement de l’optimisation du potentiel émotionnel en situation de stress.

Les actes de violence, en augmentation, touchent plus particulièrement les femmes. Jugées plus faibles physiquement par les agresseurs, elles apparaissent à tort comme des victimes désignées.

A travers les cours de self-défense, nous souhaitons donner aux femmes les moyens de se défendre contre ceux qui se donnent le droit de les agresser.

Le club leur apprend à anticiper le danger, à l’évaluer, à l’éviter et, si nécessaire, à l’affronter dans le respect du cadre légal.

Car dans une société organisée et civilisée, se défendre, c’est connaître et respecter le cadre de la légitime défense. C’est être capable de maîtriser ses émotions, sa peur, pour agir en conscience et utiliser son intelligence. Notre enseignement s’appuie donc sur trois fondamentaux :

Pensée – Volonté – Action.

La pratique est adaptée à la morphologie de chacune et aux menaces auxquelles les femmes peuvent être confrontées dans leur vie.

Chaque séance s’articule autour de trois axes :

– la préparation physique ;
– la préparation technique ;
– la préparation mentale.

Vous ne savez pas si vous serez un jour agressée. Vous ne savez pas où. Vous ne savez pas comment ni par qui. Et dans ce flot d’incertitudes, la seule inconnue de l’équation sur laquelle vous pouvez travailler, c’est vous-même.

Vous avez décidé de prendre en mains votre sécurité et celle de vos proches? Vous en êtes capable et vous allez nous le prouver !